A la conquête du 86

13 avril 2011

L'isle jourdain entre pays d'oc et pays d'oïl.

L'Isle Jourdain est située au sud du département de la Vienne sur la rive droite du fleuve éponyme, dans le pays Montmorillonnais, entre le Massif Central et le Poitou.

La ville est aux confins des départements de la Vienne, de la Haute Vienne et la Charente. Elle faisait autrefois partie de la Basse Marche (Limousin). Point de passage obligé entre le Poitou et la Marche elle y gagnera son importance.
Son nom vient de »Isla », puis au IV de « Insula Jordani ». Au départ il n'existe que le château des seigneurs de Jourdain construit au début du II ème siècle sur l'ilôt rocheux qui sert de point d'appui à un pont dont les seigneurs perçoivent le péage. Dés 1080 ce pont est en pierre. La ville se développera autour de lui. 
L'aspect actuel du pont avec ses 11 arches et ses 10 piles date du XVIII.
Mais on peut certainement affirmer que le site a été habité longtemps auparavant grâce aux vestiges de la préhistoire qui ont été retrouvés tout près au Vigeant. Le dolmen de la Grand'Fa et plus loin le tumulus de Juniat près d'Asnières sur Blour, renvoient à un habitat de l'âge de pierre. Les vestiges de thermes dans l'autre commune voisine de Queaux témoignent de l'époque gallo-romaine et il existe un peu partout des souterrains refuges et des « mottes » défensives.
La ville sera plus tard le siège d'une baronnie puis d'un marquisat ce qui augmentera sa puissance.
Au XI est construite l'église St Gervais et St Protais qui domine la vallée de la Vienne. Ces saints peu connus sont morts martyrs à Milan en 386 ; le village de Civaux a lui aussi édifié à la même époque une église en mémoire de ces deux chrétiens.
Au XI et XII èmes siècles est également édifiée l'église priorale romane de St Paixent, évêque de Poitiers. Cette église a conservé son portail dentelé à la mode du Limousin. Restaurée au XIX elle appartenait au prieuré des bénédictins de Moutiers d'Ahun dans la Creuse.
Du XIV à la Révolution, un tiers de la ville appartient aux religieux des Crmes de Mortemart en Haute Vienne.
IL n'existe plus rien du château des Jourdain détruit à la guerre de Cent ans. La Tour de Calais construite sur son emplacement, symbole de l'autorité des Comtes de Marche a été détruite au XIX.
L'Isle Jourdain n'en a pas pour autant perdu son intérêt. Vous pouvez aller faire du ski nautique sur le lac de Chardes, réservoir artificiel bien aménagé sur la Vienne. Vous pouvez tenter du saut à l'élastique sur son viaduc : celui-ci fait 304 m de long, sur 40, 25 m de haut et ses 20 arches font chacune 12 m de large.
Vous pouvez emprunter les 2 sentiers de randonnées du département qui passent par le village : « le chêne tremblant » et « la Pierre Folle ».Vous pouvez encore aller vous entraîner à du pilotage de grande vitesse (280 Km /h) sur le Circuit du Val de Vienne de Vigeant et si vous apercevez les ruines de son château souvenez-vous de Jeanne d'Arc dont les reliques y étaient autrefois gardées : ses lettres et ses oriflammes.

vetement grossesse
coussin d'allaitement 
tire lait

Posté par jfunk à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]